bandeau imageDRDJSCS Centre-Val de Loire, Loiret

DRDJSCS Centre-Val de Loire, Loiret

Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>JEUNESSE >Service Civique >Actualités du dispositif en région >Rencontre régionale de volontaires en Service Civique - 18 avril 2018

Rencontre régionale de volontaires en Service Civique - 18 avril 2018

Article Actualités du dispositif en région 26/04/2018

Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique* est plus qu’une politique publique pour la jeunesse, c’est une politique publique pour tous favorisant le vivre ensemble. Son objectif est de favoriser la mixité sociale et de renforcer la cohésion nationale.

Entre 2014 et 2017 la région Centre a vu le nombre de jeunes volontaires croitre de 500 à près de 3000 ; face à cette montée en charge, pilotée par les services des directions départementales et régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, cette politique publique a relevé un triple défi : maintenir les valeurs fondatrices du dispositif, la qualité des accueils, et la mobilisation des jeunes. Parce que les volontaires eux-mêmes peuvent, mieux que quiconque, diffuser dans la société une culture de l’engagement, une journée leur a été consacrée, le 18 avril dernier, sur le campus universitaire de Orléans la Source.

Pour l’occasion, Yannick Blanc, président de l’agence nationale du service civique est venu ouvrir la journée aux côtés de Edith Châtelais, Secrétaire Générale des Affaires Régionales, qui représentait le préfet de région. Etaient également présents, Etienne MILLIEN, président de la ligue de l’enseignement, co-organisatrice de la journée, et Claire de MAZANCOURT, présidente de l’Institut de l’engagement. Tous ont salué l’action exemplaire des jeunes volontaires, valorisée par la diffusion d’un clip vidéo de remerciement. « Le « merci » c’est un produit addictif, excellent pour l’image de soi et tout ce qu’il y a de légal » a commenté Claire de Mazancourt, encourageant ainsi les jeunes volontaires à poursuivre leur engagement tout au long de leur existence, pour continuer à recevoir cette gratification symbolique.

Plus de 300 personnes étaient présentes à ce regroupement, 70 tuteurs et tutrices accompagnant les jeunes dont ils assurent le suivi ; malgré ce nombre, beaucoup ont pu prendre la parole sous plusieurs formes :

-  un sondage interactif, via une connexion internet, a permis de voir sur grand écran les éléments essentiels identifiés comme levier de leur engagement : expérience, convivialité, rencontres… ces mots reviennent le plus souvent. Cela ne surprend pas Anne MUXEL, sociologue spécialisée dans les questions d’engagement de la jeunesse, chargée de commenter les réponses des jeunes ; mais elle note aussi, parfois au second plan mais toujours présentes les réponses liées au besoin de reconnaissance sociale et de sécurité matérielle.

-  Une table ronde de volontaires et de structures d’accueil dans le domaine sanitaire et sociale permet à deux volontaires de témoigner de la plus value de leur présence auprès de personnes vulnérables dans les EPHAD ou les unités hospitalières, où les acteurs de santé pleinement mobilisés sur les soins médicaux s’appuient aussi sur les volontaires pour assurer une présence humaine et des activités collectives

-  Enfin l’après midi, des ateliers d’échange en petits groupes a garanti à chacun un espace de parole personnelle. Certains ont choisi d’expérimenter en direct des outils de valorisation des acquis de leur expérience de volontariat ; d’autres, à l’appui de leur témoignages, ont fait des propositions pour faciliter l’intégration des volontaires dans les équipes de travail, ou pour garantir la mixité sociale dans les missions. Ces propositions pourront s’inscrire dans les accompagnements proposés aux structures d’accueil. Un quatrième atelier a permis de décrypter le langage et l’engagement politique, en connexion directe avec une séance de l’Assemblée Nationale.

Et les échanges ne s’arrêteront pas là : une centaine de questions envoyées par internet seront traitées par les services compétents, et les participants pourront prochainement retrouver, sur le site dédié à l’évènement* tous les comptes rendus des ateliers. Notons aussi que la journée s’est close avec l’annonce, par deux jeunes volontaires, de la création d’une association pour promouvoir le service civique et mettre en lien permanent les volontaires… Pari gagné ! La dynamique continue, porteuse, peut-être, de transformations sociales.

*Cf présentation du service civique dans le dossier joint en annexe
* site dédié au service civique