DRDJSCS Centre-Val de Loire, Loiret

DRDJSCS Centre-Val de Loire, Loiret

Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Politique de la ville >La politique de la ville en région Centre-Val de Loire >Les missions mises en oeuvre en région Centre-Val de loire

Les missions mises en oeuvre en région Centre-Val de loire

Article COHESION SOCIALE 30/04/2019

Garantir aux adultes vulnérables une protection juridique adaptée à leurs besoins.

La maladie, le handicap, l’accident peuvent altérer les facultés d’une personne et al rendre incapable de défendre ses intérêts. Me juge peut alors décider d’une mesure de protection juridique (tutelle, curatelle…) par laquelle une autre personne l’aide à protéger ses intérêts. La protection doit être la moins contraignante possible, et en priorité être exercée par la famille.

En 2017, 6 points d’information et de soutien aux tuteurs familiaux ont été créés pour conseiller et soutenir les familles dans l’accompagnement des majeurs protégés. Plus de 19000 personnes ont bénéficié d’une mesure de protection exercées par des professionnels, pour un budget total de 29 millions d’euros. Sur l’année 2017, on compte 19 572 mesures exercées dont 50% de tutelles, et 40% de curatelle.

Dans le seul département du Loiret, 4042 habitants majeurs étaient concernés par une mesure judiciaire de tutelle ou de curatelle. Le suivi de ces situations a été confié aux 3 services mandataires (UDAF, ATC, APAJH), aux 41 mandataires individuels et aux 5 préposés en établissements. Le financement de ces accompagnements est assuré pour partie par les majeurs protégés eux-mêmes et pour une autre partie par l’Etat à hauteur de 5 24 825 euros représentant 87% du coût total de fonctionnement.Retour ligne automatique
Accompagner les primo-arrivants et les réfugiés les plus vulnérables ?

La France accueille chaque année 200 000 étrangers issus des pays tiers à l’Union Européenne dont 111 000 environ ont le droit de s’établir durablement sur son territoire. Le programme 104 « intégration et accès à la nationalité française » vise à mettre en place les conditions d’un meilleur accueil et d’une intégration réussie pour les primo-arrivants et els réfugiés les plus vulnérables.

Ce soutien passe d’abord par le financement de places d’accueil dans les centres provisoires d’hébergement, pour un montant de 2,3 millions d’euros. En 2017, la région Centre-Val-de-Loire comptait 104 places d’hébergement réparties sur deux départements. La DRDJSCS a préparé la mise en place de 147 nouvelles places en 2018, réparties sur 3 nouveaux départements.

Ce soutien passe aussi par le financement d’un accompagnement renforcé à l’apprentissage du française et pour les démarches d’insertion professionnelle, pour un montant de 500 000 euros.

Agir en faveur des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

L’intervention des pouvoirs publics dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville est organisée dans un cadre officiel : les contrats de ville. Conclus à l’échelle intercommunale pour une durée de 6 ans, ils formalisent les engagements des signataires au bénéfice des habitants des quartiers, en termes de renouvellement urbain, de cadre de vie, de développement économique et d’emploi, de cohésion sociale, de tranquillité publique, de présence des services publics, etc.

En 2017, ce sont près de 900 actions qui ont été conduites dans les 52 quartiers prioritaires de la région.Retour ligne automatique
La transformation profonde des quartiers et de leur image repose par ailleurs sur une nouvelle impulsion donnée au renouvellement urbain. L’enveloppe du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) sera doublée. Ceci s’accompagnera d’un retour de l’Etat au financement de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), avec une contribution aux côtés d’Action Logement et des bailleurs sociaux.Retour ligne automatique
Le programme national de rénovation urbaine (PNRU), décliné en 399 projets et dont la période d’engagement s’est terminée fin 2015, sera achevé en 2020.