DRDJSCS Centre-Val de Loire, Loiret

DRDJSCS Centre-Val de Loire, Loiret

Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Politique de la ville >Présentation de la politique de la ville

Présentation de la politique de la ville

Article COHESION SOCIALE 30/04/2019

La politique de la ville est une politique publique d’exception. Elle a pour objectif de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les territoires, de favoriser la cohésion sociale, en développant une intervention publique renforcée dans des quartiers urbains en difficulté.

La politique de la ville ne doit donc pas être confondue avec la politique urbaine ou sociale menées par les communes.

Selon l’Observatoire National de la Politique de la Ville, la politique de la ville repose sur 10 objectifs :

  1. Lutter contre les inégalités de tous ordres, les concentrations de pauvreté́ et les fractures économiques, sociales, numériques et territoriales.
  2. Garantir aux habitants des quartiers défavorisés l’égalité́ réelle d’accès aux droits, à l’éducation, à la culture, aux services et aux équipements publics.
  3. Agir pour le développement économique, la création d’entreprises et l’accès à l’emploi par les politiques de formation et d’insertion professionnelles.
  4. Agir pour l’amélioration de l’habitat.
  5. Développer la prévention, promouvoir l’éducation à la santé et favoriser l’accès aux soins.
  6. Garantir la tranquillité́ des habitants par les politiques de sécurité́ et de prévention de la délinquance.
  7. Favoriser la pleine intégration des quartiers dans leur unité́ urbaine, en accentuant notamment leur accessibilité́ en transports en commun, leur mixité́ fonctionnelle et urbaine et la mixité́ de leur composition sociale ; elle veille à ce titre à la revitalisation et la diversification de l’offre commerciale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
  8. Promouvoir le développement équilibré́ des territoires, la ville durable, le droit à un environnement sain et de qualité́ et la lutte contre la précarité́ énergétique.
  9. Reconnaitre et à valoriser l’histoire, le patrimoine et la mémoire des quartiers.
  10. Concourir à l’égalité́ entre les femmes et les hommes, à la politique d’intégration et à la lutte contre les discriminations dont sont victimes les habitants des quartiers défavorisés, notamment celles liées au lieu de résidence et à l’origine réelle ou supposée.

https://www.youtube.com/watch?v=T8xaowh2yWQ

Quels domaines d’intervention ?

La politique de la ville mobilise l’ensemble des politiques de droit commun et des services publics. Elle dispose aussi de moyens d’intervention spécifiques pour répondre au cumul de difficultés que rencontrent les habitants de ces quartiers défavorisés. Elle agit dans tous les domaines :

  1. développement économique ;
  2. emploi et insertion professionnelle ;
  3. rénovation urbaine, transports et cadre de vie ;
  4. éducation ;
  5. prévention de la délinquance, justice et sécurité ;
  6. médiation sociale ;
  7. santé ;
  8. culture ;
  9. sport ;
  10. solidarité numérique…

Elle engage ainsi les acteurs de ces différents domaines à se rapprocher pour coordonner leur action, au service des habitants des quartiers de la région où la précarité économique et sociale est plus concentrée.

Par exemple, dans le domaine de la santé, l’enjeu est de réduire les inégalités sociales et territoriales. Pour cela, il est prévu d’agir sur l’accès aux dispositifs de prévention, mais aussi sur l’accès à l’offre de soins, en développant localement des ateliers santé ville (ASV).

Quels acteurs ?

La politique de la ville relève du Ministère de la Cohésion des territoires. Afin de mettre en place les politiques publiques, une multitude d’acteurs, d’associations et d’organismes interviennent, comme la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), le Conseil départemental, l’Agence nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), l’Etablissement public de l’insertion pour l’emploi (Epide), des centres de ressources régionaux… la DRDJSCS a pour mission la coordination des actions menées par les différents organismes. Ainsi, pour l’année 2017, 453 organismes ont porté près de 900 actions dans le domaine de la politique de la ville, en région Centre-Val de Loire.

À l’échelle du département du Loiret, 107 organismes, associations, ont porté 226 actions au titre de la cohésion sociale, du renouvellement urbain ou encore de soutien à l’ingénierie.

Depuis la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014, des Conseils Citoyens ont été mis en place dans l’ensemble des quartiers prioritaires (voir les quartiers prioritaires du Centre-Val de Loire) dans le but de promouvoir la démocratie participative. Chaque conseil citoyen comprend deux catégories de membres : des habitants du quartier concerné et des représentants d’associations et acteurs locaux. Les habitants sont tirés au sort dans le respect de la parité, à partir des listes électorales, ou des fichiers des organismes HLM par exemple, ainsi que via un appel à volontariat.

Le Conseil Citoyen participe à toutes les étapes d’élaboration du contrat de ville, au même titre que l’ensemble des acteurs institutionnels mobilisés dans le cadre de la contractualisation. Ils disposent alors d’une influence sur la politique de la ville. Contrairement aux conseils de quartier, le Conseil Citoyen ne doit être présidé ni animé par des élus.

En région Centre-Val de Loire, il existe 42 conseils citoyens, dont 14 dans le seul département du Loiret.